Une visite au Louwman Museum par Frédéric Mardon ...

Publié le 15.09.2012



       

 

 

Le musée Louwman, du nom des propriétaires de la collection, est une collection privée, réputée la plus ancienne du monde, qui débuta en 1934 par l’achat d’une Dodge vieille de 20 ans. Avec les années, la collection ira en grossissant, jusqu’à l’ouverture du musée que l’on peut visiter aujourd’hui.

A l’intérieur d’un bâtiment somme toute modeste sans délire d’architecte illuminé, on retrouve environ 230 véhicules, qui vont de la calèche motorisée du XIXème siècle aux Ferrari V12 ultra-performantes.

On voit toute l’évolution de l’automobile, le tout étant agencé de manière pédagogique.

 

 

 

Une sublissime Duesenberg SJ Dual Cowl Phaeton de 1935, carrossée par La Grande.

 


La visite débute dans un grand hall à la charpente magnifique, avec des représentantes des principaux pays constructeurs : Etats - Unis, Royaume - Uni, France, Allemagne, Italie ... Après cette brève introduction, le visiteur prend un ascenseur qui l’emmène au dernier étage. A la sortie, c’est comme avoir fait un voyage à bord d’une DeLorean qui aurait remonté le temps en une fraction de seconde : le visiteur débouche en plein XIXème, avec de superbes exemples de calèches à moteur, toutes conservées dans leur écrin en verre à l’air ultra - contrôlé, pour les préserver de la dégradation du temps.

 

 

La visite ensuite est une progression dans le temps qui petit à petit amène le visiteur aux automobiles plus récentes. Parti du deuxième étage, on rejoint alors le premier, plus le rez-de-chaussée, non sans avoir traversé quelques salles thématiques, comme celle avec de superbes publicités d’époque, toutes dans un état de conservation exceptionnel. 

Le musée n’est pas dédié aux automobiles américaines, même si les plus beaux exemplaires y figurent, avec une petite “touche” Mopar. Cela s’explique aisément, M. Louwman était l’importateur officiel pour les Pays-Bas. Malgré la taille somme toute modérée du musée, l’amateur des fabuleuses carrosseries des années 30 pourra admirer Cadillac, Duesenberg, Marmon, Packard, Cord ... Clou du spectacle dans une des dernières salles qui se visitent, deux V16 américains, ainsi qu’une magnifique grande échelle American LaFrance, toute de rouge vêtue, un jouet d’enfant taille XXL.

 

 

De manière intéressante, plusieurs aspects de l’automobile sont abordés : l’énergie (avec des électriques comme Detroit Electric, des hybrides), la construction (calèches en bois, voitures à châssis séparé, constructions monocoques, mais aussi les woodies), les carrossiers (la “grande couture” de l’automobile), les garages et les métiers autour de l’automobile. La Coccinelle de VW côtoie la plus chic des Duesenberg ou la plus snob des Daimler. Il y en a pour tous les goûts, et l’amateur d’automobiles anciennes y passera une bonne partie de sa journée. Cerise sur le gâteau, tous les panneaux sont traduits en anglais, ce qui permet au visiteur maîtrisant un petit peu la langue de Shakespeare de profiter pleinement de tous les détails concernant les automobiles exposées. A voir absolument, si vous avez l’occasion de faire un saut à La Haye, aux Pays-Bas.

 

Bel attelage entre une Graham 1932 et un mobile-home Curtiss Aerocar Land Yacht. 

 

Credit  Vidéo : Stuart Dutchman                                       

Credit  Photos : Frédéric Mardon

Louwman Museum Leidsestraatweg 57 2594 BB Den Haag

Louwman Museum Websitewww.louwmanmuseum.nl

 

Frédéric Mardon


Article précédent :



Bienvenue à Elgin Park par Michael Paul Smith ...
Article suivant :



Chuck Derer, ma vie avec des voitures ...


 
© 2010-2018 D. Eveillard - Tous droits réservés - Mentions légales