La merveilleuse histoire de la Ford Mustang ...
2 / 1969 - 1973

Publié le 05.05.2012



       

 

 

 

 

En France la Mustang devint la voiture américaine la plus connue du grand public. Le président de Ford France, Henry Chemin, fit beaucoup pour la notoriété du modèle, l'engageant au Rallye Monte Carlo (pilotée par Johnny Hallyday) et la faisant apparaître dans de nombreux films, Un homme et une femme de Claude Lelouch bien sur mais aussi Le gendarme de Saint Tropez de Jean Giraud. Lors de ce film, c'est un exemplaire de pré-série qui servit au tournage, le modèle n'étant pas encore en production. Les films français où elle apparaît sont nombreux et chaque français même les non-connaisseurs connaissent la Mustang.


En 1969 la Mustang adopte un tout nouveau style.

La Mach1 ainsi que la Boss sont introduites, beaucoup de changement dont un nouveau moteur : le 351 Windsor, le 390 est conservé. Deux nouveaux moteurs spéciaux sont offerts : le BOSS 302 et le BOSS 429, respectivement 290 et 375 cv. En tout Ford proposera 5 moteurs, le BOSS 302 de 290 cv, le 390 de 320 cv, le 428 de 335 cv et le BOSS 429 de 375 cv.

 

Des sources fiables affirment que Ford a été très conservateur au sujet de la puissance du BOSS 429 et même des autres moteurs au niveau des fiches techniques cela afin que la Mustang reste accessible à tous au niveau des assurances. 

Par exemple, le BOSS 429 réalise le 0-100km/h en 4,8 secondes pour un tel résultat aujourd'hui il faut un moteur d'environ 500 cv.

Le 429 est un moteur à têtes hémisphériques. Pour pouvoir installer cet énorme moteur le compartiment avant doit être modifié, la batterie installée dans le coffre, déplacer les amortisseurs et abaisser les triangles de suspension afin de gagner de la place. 

En 1969 la Mustang dispose de 9 moteurs V8 à son palmarès. 302470 unités sortent d' usine cette année là.

 

 

Pour l'année 1970 la gamme de motorisation proposé pour la Mack1 évolue, le 302 de 220 cv est conservé, le 390 est abandonné. Le 351 Cleveland double corps de 250 cv et le quadruple corps de 300 cv à têtes semi hémisphériques remplacent les Windsor des années précédentes. Le Boss 302 de 290 cv et le Boss 429 de 375 cv sont toujours disponibles en plus du 428 Cobra Jet de 360 cv équipant la Mach1 428.

La production totale pour 1970 est de 190727 Mustang. Beaucoup d'analystes se poseront beaucoup de questions au sujet de cette baisse comparée aux 300 000 unités de l'année précèdente et de 1968. Au nombre total de Mustang vendues depuis sont début on se retrouve avec un parc imposant avec beaucoup de Mustang usagées sur le marché. Sans oublier la concurrence Chevrolet Camaro, Pontiac Firebird, etc...

 

En 1971 la Mustang subit de gros changements du coté esthétique. La carrosserie devient plus longue de 8'' et plus large de 7'' que la Mustang1964 et donc plus lourde.

Cela va un peu à l'encontre du projet initial de Lee Iacocca avec au départ une petite voiture sport.

De plus le groupe moteur perd quelques chevaux. Le 302 en perd 10 et passe à 210 cv, le 351 en perd 10 et donne 240 cv, le 351 passe à 285cv avec une perte de 15cv

La Boss 351 se situe à 330 cv, le Boss 429 Cobra Jet à 370, le 429 super Cobra jet à 375 cv. Le capot de la Mach1s'équipe d' un système RamAir.

 

Bref pour cette grosse voiture Ford a pris une mauvaise décision au mauvais moment. Les ventes baissent à 149628 Mustang produites.

En 1972 des changements peu importants mais une perte de performance due aux nouvelles normes gouvernementales sur la consommation d'essence.

Un V6 de 98cv, un 302 de 140 cv, un 352 de 168 cv, un 351 de 200cv, et un 351 HO de 275 cv.

Malheureusement, les ventes continuent de baisser à près de 125 000 unité peut-être 110 000 selon certaines sources.

La Mustang n'est pas la seule a subir cette chute. La Camaro de GM est également victime de ces temps difficiles pour l'automobile.

 


1973 marque la fin d' une époque. La Mustang reste synonyme de muscle car pour la dernière année. Ce sera aussi la dernière année pour la Mustang décapotable. 134871 Mustang sont construites en 73.
 

Credit Photos : Ford motor compagny.

Serge Petit


Article précédent :



John 18 ans et son cabriolet tout neuf une Imperial Crown 1957 ...
Article suivant :



Comment un habitant de Saint John retrouve la voiture de sa jeunesse
50 ans après l'avoir vendue ...


 
© 2010-2018 D. Eveillard - Tous droits réservés - Mentions légales