Design Technical Center General Motors 1956 ...

Publié le 05.10.2011



       

 

 

La compagnie s'est retrouvée piégée dans le vieux Detroit, des bureaux trop petits et séparés les uns des autres ce qui rend difficile la communication entre les diverses marques, les ingénieurs, Designers et les artisans de Fisher. On veut créer un méga-centre qui regrouperait tout les aspects de recherches et de développement de la compagnie, éliminant les délais et resserrant la collaboration entre les services. Le Projet du Technical Center est lancé.

Juste avant la guerre, GM avait fait l’acquisition de 326 acres ou 1 319 275,19 m2 de terrain à Warren, Michigan. On choisit ce site pour établir le Technical Center. Mais on ne veut pas d’un simple parc industriel, la GM veut une technopole moderne.

 

Pour se faire, on se tourne vers la nouvelle vedette et référence de GM, Harley Earl, afin de sélectionner un architecte qui pourra transposer la vision d’Earl et l’esprit de GM en un site fonctionnel. Il arrêtera son choix sur une petite firme du Michigan Saarinen & Swanson.

Vous ne connaissez peut être pas de nom M. Eero Saarinen, mais il est le designer de l’aéroport JFK de New-York, qui est, en soi, une véritable oeuvre d’art. 100$ millions de dollar plus tard, la construction sera achevée en 1956 et sera une véritable révolution en matière de design industriel.

Les intérieurs des batiments seront aussi soignés que l’extérieur afin d’offrir un environnement design à tout les gens ayant affaire au Technical Center.

La version finale du site est grande de 813 acres ou 3 290 094,27 m2, dont un immense lac artificiel faisant à lui seul 20 acres ou 80 937,1284 m2. Saarinen voit le site comme un gigantesque campus pour scientifiques et ingénieurs. Mais, normalement, sur les campus universitaires, on se déplace à pied d’un site à l’autre. Mais étant donné la nature de l’entreprise, le déplacement se fera en voiture sur 18 km de routes goudronnées.

On mise sur plusieurs buildings séparés, comportant 3 étages tout au plus, avec de grandes fenêtres donnant sur plusieurs parcs. Mais les bâtiments sont aussi le savoir faire de GM, Saarinen base surtout sa construction avec les principaux matériaux d’une automobile, le métal, le verre et le caoutchouc. Les fenêtres sont isolées avec d’immenses joints, et les immenses murs et planchés en céramique de couleur criarde.

 

 

Le site comportes de nombreux laboratoires de recherche et de fabrication, la plupart de ces building n'ont aucun pilier à l’intérieur, et tous les murs les divisant y sont modulaires, maximisant l’espace de travail le plus possible. Le Building le plus particulier est certainement le complexe Dynamométrique dont les larges colonnes ressemblent à de gros tuyaux d’échappements. Les repères visuels majeurs de la construction, Les lobbies des différents buildings administratifs sont des plus modernes et Harley Earl s’assure que chaque bâtiment soit garni d’oeuvres d’art tel que des fontaines, peintures et sculptures.

Un peu partout sur le site il est possible d’observer des oeuvres d’art moderne, typiques de la période 1949-1956. Les principaux escaliers du site sont en marbre pesant plusieurs tonnes et sont simplement retenus par de fins support en acier, donnant l’impression de flotter dans les airs. Ceux-ci sont de véritables oeuvres d’art et sont le résultat d’une grande imagination et de prouesse d’ingénierie ce qui cadre parfaitement avec l’esprit de GM. 

 

 

Le Technical Center de GM fait beaucoup parler de lui, c'est le président Dwight Eisenhower lui-même qui en fera l'inauguration et ce devant une foule de 5 000 personnes. Le Technical Center sera mondialement reconnu pour son design avant-gardiste et fonctionnel, remportant des prix d'architecture jusqu’en 1986. Saarinen et l’immense tour d’eau du Technical Center, apparemment, l’architecte ne voulait absolument pas cacher la structure qui contient 250 000 gallons d’eau ou 946352.945 litres, alors il s’est arrangé pour que celle-ci soit des plus plaisante à regarder.

General Motors est fier de son site et le décrit comme le château de Versailles, le palais de l’industrie automobile. On peut voir que plusieurs des publicités de General Motors de 1956-1957-1958 se trouvent photographiées sur les lieux du Technical Center. Saarinen a dessiné tous les bâtiments avec assez d’espace pour y mettre les produits de GM en présentation comme oeuvre d’art maitresse. 

 

 

Le site devient un vrai terrain de jeux pour ingénieurs, scientifiques, administrateurs et stylistes avec en tête Harley Earl. Chevrolet a saisi l’opportunité qu’offrait le technical center et a déménagé ses bureau sur le site de Warren, se positionnant juste à côté du quartier général de Fisher, resserrant les liens entre les deux divisions.

General Motors s’est fait un cadeau, l’une des installations les plus reconnues au monde et qui fait maintenant partie du patrimoine du design américain. Comment pourront-ils convaincre l’américain moyen que ses voitures lui sont vraiment destinées ?

 

 
 
 

 

GM Public Relations photo highlighting four of the “Damsels of Design,” a celebrated group of women designers that were recruited in the mid-1950′s by Harley Earl, the legendary vice president of Styling at GM. Left to right: Dagmar Arnold, Gere Kavanaugh, Peggy Sauer and Jan Krebs with a 1957 Pontiac Star Chief Convertible Custom Interior.

Crédit Photos : LIFE Magazine & Archives.

Denis Eveillard


Article précédent :



Chevrolet et les 500 Miles d'Indianapolis ...
Article suivant :



Futuriste Futurama et rétro-futurisme ...


 
© 2010-2018 D. Eveillard - Tous droits réservés - Mentions légales