ACCF : Lettre ouverte à l'American Car Club de France ...

Publié le 15.03.2011



       

 

 

Tout d'abord, je vais justifier ma décision d'écrire les mots qui suivent dans une lettre ouverte, à destination principale du bureau directeur de l'American Car Club de France (ACCF), aux membres de l'ACCF aussi et à tous le monde de l'automobile américaine qui gravite autour, les professionnels notamment. Cette justification écrite m'a été demandée par le vice-président du club, histoire de remettre les pendules à l'heure si cela se peut encore.

Je suis membre de l'ACCF depuis 1988, avec une petite coupure au milieu. Depuis, je participe aux concentrations, rencontre régulièrement les autres membres du club au local le week-end, bref, je participe à la vie du club, sans rôle important en son sein et sans prétention d'en avoir un non plus.

A la fin de l'année dernière, le site et le forum de l'ACCF ont eu des jours difficiles : l'ancien webmaster a décidé de se retirer du club mais pas avant d'avoir fait savoir que le site et le forum ne vivaient que grâce à lui et pour d'autres raisons que je ne comprends que maintenant. Celui-ci décidait en octobre 2010 de régler ses compte avec les autorités du club en utilisant sa seule arme, la mainmise qu'il avait sur le site et le forum. Ceux-ci ont donc été vidés partiellement et même coupés un temps, rendant impossible les échanges entre les membres du club via le site.

Sensible aux conséquences que cela pouvait avoir pour le club en général, je décidais de contacter un ami de confiance, professionnel du web pour trouver une éventuelle solution et tirer le club de ce mauvais pas. Ayant obtenu un accord de sa part, je prévenais le président de l'ACCF pour lui proposer ses services et régler notre problème. Le président de l'ACCF accepta l'offre de mon ami qui remit le site en route. Le président me nomma dans la foulée webmaster du site et administrateur principal du forum avec l'accord du bureau selon ses dires.

J'ai accepté sa proposition et ai mis toute ma bonne volonté et toute mon énergie pour faire avancer les choses. J'ai passé beaucoup de temps à réintégrer toutes les pages du site en les remettant en forme, remettre à jour les actualités, nettoyer le forum et le ranger proprement.

Sur ordre du président, j'ai octroyé des droits de modérateurs du forum à certains membres du club en limitant au maximum le nombre d'intervenants et la portée de leurs droits pour éviter tout conflit d'intérêt et ce, sur les bons conseils de mon ami professionnel du web. En effet, peut-être ne le savez-vous pas, mais une voiture ne peut avoir qu'un seul chauffeur :-) C'est exactement la même chose pour l'administration d'un site web. Notre cher président n'y comprenant rien et ne cherchant surtout pas à comprendre, et étant moi-même le webmaster du site, je me considérais comme responsable de sa bonne tenue et prenais les décisions qui s'imposaient, n'octroyant donc pas n'importe quel droit d'administrateur à n'importe qui.

Comme c'est arrivé maintes fois sur de nombreux forums sur la toile, notre forum a été attaqué à plusieurs reprises. J'ai traqué les indélicats et fait en sorte qu'ils ne puissent plus nous nuire.

Malgré tous les efforts que j'ai pu faire pour pouvoir administrer sereinement le site et le forum, l'un des modérateurs, appelons-le "le chevalier blanc", a commencé à me poser quelques problèmes. Celui-ci, considérant certainement qu'il avait été mis sur la touche dans la gestion du site et du forum et espérant peut-être à l'époque des premiers troubles de la fin d'année dernière pouvoir obtenir la place de webmaster, n'a rien trouvé de mieux que de me pourrir la vie. Peut-être pensait-il que j'étais responsable de la situation (mélangeant en passant que ma nomination était une conséquence des histoires passées et non la cause), toujours est-il qu'il a inondé ma boite email de remarques, de conseils insistants, de propositions de titres, de logos pourris, d'images de toutes sortes, d'articles, etc. Rien ne convenait à ses yeux, mon travail n'était pas à la hauteur et surtout, il fallait à tout prix faire disparaître toute trace de l'ancien webmaster. N'étant sous les ordres que du seul président dans ma fonction, je ne suivais pas ses conseils sauf aval de la présidence. J'ai du faire intervenir le vice-président pour calmer les ardeurs du chevalier blanc. Le calme est revenu, mais cela n'a duré qu'un temps.

Un bug sur la boutique en ligne la semaine passée a eu des conséquences plus graves :
Simple bug ou intrusion d'un hacker? Destruction délibérée d'un membre du club pour titrer la couverture à lui? Nous ne le saurons jamais. En effet, j'ai demandé au président d'envisager l'aide d'un professionnel pour nous aider à résoudre le problème et sécuriser la boutique, voire la refaire autrement : budget trop élevé, proposition de l'agence refusée par le président.

J'ai proposé au président de passer un peu de mon temps (un peu seulement, j'ai d'autres occupations que de gérer le site de l'ACCF dans la vie) pour trouver une autre solution et corriger le problème. J'ai d'abord proposé les services d'un étudiant que l'on aurait remercié pécuniairement. Cela a été d'abord accepté puis refusé. J'ai eu beau expliquer au président que cela faisait beaucoup de travail et que je n'avais que trop peu de temps à y consacrer, rien n'y a fait. De plus les remontrances incessantes qui m'étaient faites me rendant la tache difficile, ne recevant que des ordres et des réflexions déplacées pour tout remerciement de mon travail et mon temps passé, j'annonçais au président ma démission de la gestion du forum. Le soir même, le chevalier blanc me téléphonait, après 20h, pour m'annoncer que désormais c'était lui l'administrateur du forum et que j'allais devoir travailler avec lui sur les mises à jour du site et que ses conseils devenaient des ordres.

Dès lors, je n'étais plus administrateur du forum du tout, n'ayant donc plus accès à l'espace réservé des modérateurs. Quelle ne fut pas ma surprise de voir dans un de mes mails une capture d'écran de cette fameuse page réservée aux modérateurs (je remercie son expéditeur en passant). On y voyait très clairement les échanges entre le président et le chevalier blanc, nouvel admin donc, qui se proposaient mutuellement de "nettoyer" le forum, changeant le nom de certains inscrits, supprimant des posts, etc. Des bonnes méthodes barbares de gestion de forum ! J'ai vu remonter à la surface des souvenirs de choses étranges qui s'étaient passées sur le forum fin 2010 : membres à jour de leurs cotisations bannis du forum, un membre à vie de l'ACCF et modérateur relégué au rang de simple inscrit, tout ça parce qu'il s'est inscrit sur un autre site ...

Bref ... mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai donc contacté le chevalier blanc par téléphone pour lui dire que je n'adhérais pas à ses méthodes et que s'il le souhaitait, je lui laissais en plus du forum la gestion du site.

Comme le chevalier blanc fait tout mieux que tout le monde, j'ai supprimé ce que j'avais fait sur le site pour lui laisser le soin de faire à sa convenance. C'est l'occasion aussi de faire voir à tous ceux qui visitent le site (je pense aux professionnels) que des choses se passent à l'ACCF, même s'ils ne le voient pas de l'extérieur. De toute façon, rien n'ai perdu, tout est stocké en base de données, je n'ai donc rien détruit et le prochain webmaster aura tout loisir de réinstaller mes pages.

Dans la foulée, l'hébergeur m'a désinscrit du site, je ne peux donc plus rien gérer ni du site, ni du forum. Des petits malins s'amusent depuis à vider le forum et certaines personnes en qui j'avais confiance m'en rendent encore responsable. Sachez quez depuis ma désinscription du site, je ne suis plus retourné sur le site ni sur le forum et que je n'y reviendrai plus jamais.

L'ancien webmaster était parti en claquant la porte. N'étant à l'époque au courant de la situation que par les dires du président et de sa cour, j'avais une vue tronquée de la situation. Maintenant que je me retrouve exactement dans la même situation que lui, je comprend mieux sa réaction et ce qui est réellement arrivé.

Peut-être un jour l'ACCF décidera de faire son ménage proprement : pousser la poussière sous les tapis n'est pas une solution. Quand les membres qui élisent le bureau auront compris cela, je serai déjà loin et le club n'existera peut-être même plus. Rappelons nous que le club ne compte plus que 500 membres, alors que nous avons été près de 2000. La cotisation annuelle est de 105€, tout juste de quoi payer le local du club et la fabrication d'une revue. Certains naissent gestionnaires, d'autres instituteurs ...
 

J'ai encore trois ou quatre choses à préciser :

  • mon adhésion 2010 : elle m'a été offerte par le président, tout comme cela se faisait pour l'ancien webmaster. Je n'ai d'ailleurs pas demandé cette faveur, elle m'a été proposée par le président.
  • j'ai été dédommagé de mes frais de téléphone et de connexion internet pour la gestion du site et du forum, tout comme l'ancien webmaster était défrayé pour sa gestion du site, ses déplacements et son logis quand il se déplaçait pour l'accf.
  • en 2009, j'ai été convoqué en commission de discipline pour une histoire de querelles entre épouses (rien de passionnant ...) et ai été blanchi. J'ai appris très récemment que le président avait tenu à l'époque des propos plus que déplacés à mon sujet que je qualifierai de diffamatoires. Nous nous sommes expliqués en tête à tête, le président m'a fait ses excuses orales et écrites plus tard et m'a fait la proposition de dédommagement dont vous venez de prendre connaissance.
  • Le site et le forum changent de webmaster, mais l'hébergeur nous met dehors aussi ! Il en avait certainement marre lui aussi des mails incessants dont il m'a fait part.


Sur ce, bon vent à l'ACCF !

Deuxième courrier des précisions s'impose...

Denis Eveillard


Article précédent :



ACCF : Lettre ouverte à l'American Car Club de France ...
Article suivant :



Parfois sur le web on fait de bonnes rencontres ...


 
© 2010-2018 D. Eveillard - Tous droits réservés - Mentions légales