Steve MC Queen, Car Chase Bullitt ...

Publié le 10.11.2011

See this article in english

       

 

 

 

En 1968, il joue dans le film de Peter Yates Bullitt. Ce film, devenu culte, montre l’une des poursuites de voitures les plus spectaculaires de l’histoire du cinéma, de loin la meilleure à l’époque. Le lieutenant Bullitt Steve Mc Queen est chargé par Walter Chalmers Robert Vaughn de protéger un gangster qui doit déposer devant une commission sénatoriale enquêtant sur le "Syndicat du Crime". Mais le témoin se fait abattre...

Les années 60 marquent le retour en force du film noir avec les succès de films comme Le Point de non-retour de John Boorman et surtout Le Détective de Gordon Douglas en 1968. Grâce à Bullitt, le flic est le nouveau héros américain. Pendant plusieurs décennies, c'est le détective privé qui fait battre le cÅ“ur des spectateurs mais ce personnage de policier intègre va détrôner son rival.

Le film noir change de cap radicalement et a pour toile de fond la corruption des instances politiques et judiciaires. Cependant Bullitt est un film simple, avec une intrigue facile à suivre et à comprendre, avec des personnages qui parlent peu. Les dialogues vont droit au but et ne s'embarrassent pas de fioritures. Le caractère du lieutenant Bullitt est également clair, c'est un policier intègre, honnête, direct, séducteur, romantique, ironique et sans illusion.

On aurait vite pu tomber dans la carricature mais Steve Mc Queen apporte une humanité et une vulnérabilité rarement présente pour ce genre de personnage. En ce sens, le personnage de Bullitt aurait très bien pu être incarné par Boggart. Tout le film se concentre sur le personnage de Bullitt, Steve Mc Queen étant quasiment de tous les plans. Il compose un Bullitt stoïque, au visage impassible, sûr de lui et pourtant très vulnérable pour preuve, la toute dernière scène du film quand il se regarde dans le miroir.
 

La scène qui a rendu le film Bullitt célèbre dure environ 10 minutes. C’est peu en comparaison aux 114 minutes que dure le film. Cependant, ces quelques 10 minutes sont un pur délice pour tout amateur de voitures.

Le tournage se déroule dans la magnifique région de San Francisco, un endroit pittoresque. Aussi, parce que les voitures sont filmées alors qu’elles roulent à des vitesses dépassant les 160 kmh à l’heure, ce qui n’est pas sans impressionner.

 

 

 

 

On a mis en valeur les qualités de pilote des cascadeurs qui font un travail remarquable. Au volant de la Dodge Charger, on retrouve Bill Hickman, un cascadeur réputé qui joue aussi le rôle de l’un des assassins dans le film. Bill Hickman a aussi joué un rôle important dans la réalisation des cascades du film The French Connection. Véritable film culte, Bullitt aura redéfini la façon dont les scènes de poursuites automobiles allaient être filmées dans le futur.

Quant à la Mustang, elle est souvent conduite par Steve Mc Queen qui a fortement insisté pour être vu le plus souvent possible au volant de la voiture. Lorsqu’il n’est pas aux commandes, c’est Bud Ekins, un autre cascadeur de renom qui maîtrise la Mustang. Lors des scènes filmées à l’intérieur de la voiture, on aperçoit parfois le visage de Steve Mc Queen dans le rétroviseur.

 

 

Lorsqu’on ne le voit pas, c’est que c’est Bud Ekin qui est derrière le volant. Incidemment, ce Bud Ekin n’a pas chômé pendant le tournage de la fameuse séquence. On le voit aussi perdre le contrôle d’une motocyclette alors que la Dodge Charger et la Ford Mustang se dirigent vers lui sur une route secondaire.

Même si la Ford Mustang n’avaient pas besoin de cette publicité gratuite pour devenir une classique, il s’agit probablement de l’un des meilleurs placements de la compagnie Ford au cours de toute son histoire. Un courrier de Steve MC Queen souhaitant récupérer la Mustang du Film " BULLITT "

 

 

Denis Eveillard


Article précédent :



Linda Vaughn, Miss Hurst Golden Shifter ...
Article suivant :



Sex and Speed, Pam Hardy et Jim liberman ...