Mon Temps avec le cabriolet Tucker 57 par Chuck Derer ...

Publié le 05.03.2013



       

 

 

 

 

La voiture venait elle de l'usine Tucker comme un cabriolet ? Non. Venait elle d'un studio de design indépendant comme un cabriolet ? Toujours pas. La voiture est arrivée à Benchmark Classics à Madison, dans le Wisconsin en pièces dans deux remorques.

Il s'agit de la Trucker numéro 57. Le numéro 57 est gravé en trois endroits. Le 57 est estampillée deux fois sur les ailes et une fois sur le capot. Apparemment, personne d'autre n'a de pièces Tucker avec le numéro 57 imprimé dessus ou ils en auraient parlé jusqu'à maintenant.

Sur d'autres Tuckers restants, le numéro est il estampillé ailleurs ? Je ne sais pas. Pour ce genre de questions, vous pouvez contacter Mike Schutta, historien Tucker. Je ne crois pas qu'il existe une plaque d'identification dans le coffre avant, mais c'est probablement parce que cette voiture n'a pas été terminée à l'usine Tucker.

Lorsque j'ai parlé avec Justin Cole, co-propriétaire du numéro 57, en Mars 2009, il semblait un peu gêné qu'il y ait documentation montrant que le numéro 57 avait été utilisé dans une expérience de conception lunette arrière.

Mais c'est la preuve qui rend plausible le fait que cette caisse était destinée à être un cabriolet. La société a travaillé désespérément pour finir 50 voitures. Quel enveloppe utiliseriez-vous pour un cabriolet ? Vous devriez utiliser la coque dont le toit avait déjà été violé, le numéro 57.

Comme je l'ai dit, la voiture est arrivée à Benchmark Classics en piéces dans deux remorques. Beaucoup de travail, de tôlerie restait à faire pour terminer le cabriolet. La Tucker était à l'origine une voiture à quatre portes.

 

Comme un cabriolet c'était maintenant une deux portes. Cela signifiait que les deux portes restantes devaient être allongée de six pouces. Les encadrements de fenêtres ont dû être coupés et les sommets des portes devaient être reconfigurés pour la capote. Les charnières de porte venait d'une Buick 1938 de même que les revêtements de portes intérieures.

L'appareil convertible provenait d'une General Motors fin des années 1930. Les panneaux de custode derrière les portes ont dû être créés de même que les bas de caisse et le panneau à l'arrière de la capote, connu sous le nom du "panneau du Néerlandais". Tout le reste est venu dans les deux chargements de pièces que Benchmark avait acquis.

L'un des autres détails importants est que le châssis a été renforcé à un certain moment dans le passé. Je n'ai pas vu de mes propres yeux, mais je répète ce que j'ai entendu dire par des gens qui ont travaillé sur ce projet. En supposant que le renforcement du châssis est vrai, pour moi, c'est une indication claire que ces pièces étaient destinés à devenir un cabriolet.

 

 

Tucker Convertible 57 ''Pour un court trajet dans cette voiture''

 

La question, à mon avis se résume à qui initialement proposé de faire basculé cette voiture du côté des cabriolets ? Il ne semble pas existé un bout de papier disant que Preston Tucker avait commandé cette voiture. Est-ce que cela veut dire qu'il ne l'a pas commander ? Je ne le pense pas. Il est possible que ce projet pour une raison quelconque aurait pu être dans les livres ou que les documents ont été perdus. Je crois que le club Tucker a 60 000 documents de l'usine Tucker et dans aucun d'entre eux, il n'est fait mention d'un cabriolet.

A mon avis, il devrait y avoir une mention d'un cabriolet. Tous les constructeurs automobiles de l'époque avait un cabriolet, les versions deux portes et les breaks dans les files d'attente de commercialisation. Il aurait été difficile de créer un break avec la voiture à moteur arrière. Il devrait bien y avoir une mention d'un cabriolet, ne serait-ce que pour soumettre l'idée. C'est encore mon opinion mais je pense que certains documents sont manquants dans l'histoire des usines Tucker.

En fin de compte, à mon avis, je trouve qu'il est plausible que cette voiture ai toujours été destiné à être un convertible. La question demeure cependant, qui l'a commandé ? La preuve qui dit que Preston Tucker a ordonné ne semble être en la possession de personne. Donc cela va probablement rester un de nos grands mystères automobile.

 

Image courtoisie de Benchmark Classics.
 
 

Je suis très fier d'avoir vu et filmé ce projet tandis que la carrosserie a été faite. Je suis particulièrement heureux d'avoir obtenu une balade avec elle, si courte fut elle.

Je remercie Justin Cole de m'avoir permis de capturer au moins un peu de ce projet pour ma chaîne YouTube, RidesWithChuck.

Pour plus d'informations et de vues de cette voiture je recommande de communiquer avec Mike Schutta, l'historien Tucker.

The Tucker Convertible Project by Benchmark Classics.

The Tucker Automobile Club of America.

 

Credit : Vidéo  Copyright @ 2013 RidesWithChuck 

Credit : Photos Copyright @ 2013 RidesWithChuck

Chuck Derer


Article précédent :



A 102 ans, Margaret Dunning se tourne vers les concours suivants ...
Article suivant :



Automotiv par Ever Meulen ...


 
© 2010-2018 D. Eveillard - Tous droits réservés - Mentions légales